Mis à jour le : 30/12/2018 | Accueil | Qui suis-je ? | Pour me contacter | |
 
Activités
 
Toutes nos activités se déroulent dans le cadre du code déontologique de la Fédération Française de Sophrologie
 
- Se faire accompagner :
pour qui, pour quoi ?
 
- En séances individuelles
 
- En séances de groupe
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La sophrologie a été inventée dans les années 1960 par le Professeur A. Caycedo, neurologue et psychiatre, qui s'est appuyé sur la découverte de l'existence d'un niveau d'activité cérébrale particulier, qu'il a appelé niveau sophro-liminal; ce niveau est caractérisé par un tracé électro-encéphalographique précis, les ondes alpha, qui indique que le corps est totalement détendu, l'activité mentale réduite et le cerveau, apaisé et particulèrement disponible aux stimulations sensorielles.

Le Pr Caycedo a défini un protocole permettant d'obtenir naturellement cet état modifié de conscience, au moyen d'exercices de relaxation musculaire et d'exercices respiratoires simples, tout à fait accessibles aux enfants, aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Ce protocole, d'où toute suggestion est exclue, vise à développer :

1- la conscience de soi sur les 3 niveaux d'existence où se manifeste l'être humain : physique, émotionnel et mental ;

2- l'harmonie entre ces 3 niveaux ;

3- la conscience d'un niveau d'essence plus profond de l'être humain.

En ce sens, la sophrologie peut être considérée comme une thérapie holistique : ses effets sur la santé sont indéniables.


  • En particulier, la détente physique et mentale occasionnée par sa pratique provoque un soulagement général des douleurs, favorise l'élimination des toxines et renforce l'efficacité du métabolisme et du système immunitaire. Ce qui amplifie fortement les effets du traitement médical classique en cas de maladie chronique ou récidivante :

surmenage physique ou intellectuel, insomnies,

troubles musculaires : tics , bégaiement, contractures, crampes, tendinites, arthrites,

troubles respiratoires : essoufflements, oppression thoracique, asthme,

troubles de la circulation : vertiges, migraines vasculaires, hypertension et hypotension artérielle

troubles cardiaques : palpitations , bradycardie, tachycardie, arythmie,

troubles de la digestion, douleurs menstruelles, troubles de l'homéothermie, allergies, diabètes , cancers.


  • Au niveau physique, la pratique régulière de la sophrologie développe une plus grande attention aux sensations, qu'elles soient extéroceptives (la vision, l'olfaction, l'audition, le toucher, le goût), intéroceptives (douleur, faim, soif, ...) ou proprioceptives (verticalité, équilibre, mouvement, ...). La perception de son propre corps, le schéma corporel, devient alors plus précise, plus nette. La sophrologie est donc adaptée pour traiter :

les suites d'un traumatisme ou d'un handicap physique : accident, amputation et tout type de convalescence,

les troubles de croissance des enfants et adolescents : troubles de l'équilibre postural, scoliose, cyphose , énurésie, tics, bégaiements, timidité.

Le développement de l'attention aux sensations extéroceptives permet aussi de mieux prendre en compte la réalité objective de son environnement physique et relationnel, et donc de sortir de ses croyances et conditionnements.


  • En pratiquant la sophrologie, vous serez amenés à orienter votre attention sur les émotions, les vôtres mais aussi celles des autres, pour pouvoir leur donner du sens, les exprimer, les utiliser à bon escient, les pacifier . La sophrologie convient particulièrement dans les cas de :

violences relationnelles et l' agressivité,

compulsions,

timidité, angoisses et phobies,

mélancolie et états dépressifs , deuils.

Elle convient aussi pour accompagner les personnes en fin de vie.


  • La pratique de la sophrologie permet de développer son pouvoir de concentration , sa mémoire et sa créativité, de mobiliser ses talents et sa volonté dans une dynamique de réussite et de guérison :

pour se libérer de toute forme de dépendance : alcoolisme, drogue, boulimie et anorexie , tabagisme, jeu,

pour se préparer à une opération chirurgicale ,

pour se préparer à un accouchement,

ou simplement pour prendre une décision.


  • Enfin, pratiquer la sophrologie conduit peu à peu à reprendre contact avec soi-même, son être profond, son essence, ses potentialités, pour envisager de nouvelles perspectives existentielles, mener des actions cohérentes avec ses valeurs, ses ressources, ses besoins et retrouver ainsi son chemin de vie, sa légende personnelle.


  • Car la sophrologie est surtout une thérapie existentielle.

Toutes les techniques sophrologiques sont facilement accessibles et, une fois acquises, peuvent être pratiquées seul et sans danger; c'est d'ailleurs la répétition régulière et assidue de ces techniques qui produit un effet thérapeutique et prophylactique.


Sophros 2008© | DESSORT - Sophrologie